Découpe laser de tôle et du cuivre

La découpe laser est économique, flexible et précise. pour la découpe de contours bidimensionnels complexes. L'usinage du matériau s'effectue sans contact et sans effort.

Quels sont vos avantages de la découpe laser de tôle et du cuivre ?

La découpe laser de la tôle ou du cuivre est largement utilisée dans l'industrie en raison de ses nombreux avantages :

  • Une très grande précision : des traits de coupe extrêmement étroits, les designs les plus fins dans les matériaux inorganiques les plus divers
  • Une productivité accrue : La méthode est peu déformable et, selon le matériel, il ne nécessite que peu de retouches.
  • Haute rentabilité : pas d’usure des outils
  • Surfaces intactes : pas de force mécanique sur la pièce, donc pas de serrage et donc pas de déformations mécaniques

Votre contact

Vincent Bühlmann
Product Management

Vincent Bühlmann

Product Manager

Domaines de compétences :
LASER CUTTER

Comment fonctionne la découpe laser de tôle ou du cuivre ?

Lors de la découpe laser de tôle et du cuivre, un faisceau laser fortement focalisé agit sur le matériel, ce qui provoque l'évaporation ou la fusion du matériel dans le trait de coupe (soit sans oxygène, soit avec de l'oxygène soufflé). Les matériaux jusqu'à 8 mm d'épaisseur peuvent être coupés avec précision.

  • Selon le métal dans lequel est fabriquée une tôle, la découpe laser fait appel à l'oxycoupage laser, à la découpe laser par fusion ou à la découpe par sublimation comme procédé.
  • Le cuivre, métal semi-précieux, est plus difficile à découper que d'autres matériaux. Il possède non seulement un point de fusion élevé de 1085°C, mais aussi une conductivité thermique élevée, ce qui explique que la quantité de chaleur apportée par le laser se diffuse rapidement dans la pièce à usiner. Pour obtenir un trait de coupe aussi étroit que possible dans le cuivre, un apport de puissance élevé (éventuellement assisté par un gaz de coupe) est nécessaire. C'est pourquoi le procédé d'oxycoupage au laser est utilisé pour le métal semi-précieux.

Lors de l'oxycoupage laser de métaux, le gaz de coupe, l'oxygène assure des processus d'oxydation exothermiques, c'est-à-dire que l'énergie libérée sous forme de chaleur par la combustion du métal soutient fortement le processus de découpe. Cette méthode convient à la production rapide de pièces.

Dans le cas du découpage par fusion laser du métal, on travaille avec un gaz inerte qui est injecté comme gaz de coupe dans le trait de coupe et qui empêche ainsi la réaction avec l'oxygène de l'air ou du moins l'inhibe fortement. En outre, l'arête de coupe ou le métal adjacent est refroidi. Il se forme une arête de coupe pauvre en oxydes, ce qui est avantageux pour toutes les pièces qui ne doivent pas être retravaillées ou pour lesquelles aucune modification du matériau n'est souhaitée.

La découpe par sublimation du métal s'effectue sans gaz de coupe et est utilisée pour les tôles minces (jusqu'à environ 3mm). Ici, le matériau s'évapore sous l'effet du laser, ce qui crée une fine fente de coupe, souvent sans bavure.

Laser fibré ou laser Co2 ?

L'utilisation de lasers fibré ou de lasers CO2 pour la découpe du métal dépend des propriétés du matériel concerné et de l'épaisseur de la tôle. Alors que le laser à fibre et le laser Co2 entrent en ligne de compte pour le traitement de nombreux métaux, le cuivre a des exigences un peu différentes. Pour le traitement du cuivre, on utilise de préférence un laser fibré.

Nos produits